• Une plongée dans la théorie

    Depuis que mes nouveaux collègues internationaux (AJ et Jonathan) sont arrivés en septembre, le travail au bureau central a pas mal changé de rythme. A mon arrivée, le bureau était surtout là pour régler les derniers détails après une mission : ici, un compte-rendu d’activité ou un bilan financier, là un article de blog ou un mail pour rester en contact avec des gens du terrain. Quand les détails étaient réglés, on préparait la prochaine mission, ce qui pouvait prendre plus ou moins de temps. Mais (vous l’aurez peut-être lu entre les lignes) il y avait quand même des temps morts ou je me retrouvais à passer la semaine sur Facebook ou à trier du café. Ou, d'ailleurs, a mettre mon blog a jour.

    Depuis septembre, fini les temps morts ! AJ est là dans le cadre de ses études et Jonathan est un envoyé-cobaye des mennonites de Virginie, USA, alors Kuya Dann a décidé qu’il était grand temps de reprendre un bon rythme avec ses stagiaires. Je me suis retrouvée incorporée a ce groupe, presque à mon insu (j’étais a Kalinga quand tout s’est décidé), et on est partis sur les chapeaux de roue, sur la route de la théologie de la paix.

    L’idée c’est de pas se contenter de la formation pratique mais de savoir pourquoi on fait ça. Du coup on a quatre livres qu’on lit en groupe et qu’on discute ensuite : deux livres de « théologie » pure et dure, et deux livres plus pratiques.

    On a commencé en novembre à lire « Yahweh is a warrior » de Millard Lind, et je pense que c’est l’occasion rêvée de vous parler d’une expression philippine. Ici, on a un «nosebleed » (littéralement, « un saignement du nez »), quand on est confronté à une langue qu’on maitrise mal et/ou a plein de mots et phrases compliquées. He ben, avec ce bouquin j’ai eu ma dose de nosebleeds ! En fin de compte il est intéressant mais je n’ai pas pu m’empêcher d’observer qu’il aurait pu faire passer les mêmes idées avec une écriture un peu plus fluide. Mais bon je suppose que les théologiens des profondeurs bibliques ne peuvent pas tous être des auteurs de génie…

    En décembre/janvier on était sur « Covenant of Peace : The Missing Peace in New Testament theology and ethics». Le jeu de mots du titre m’a bien plu, mais à part ça le livre a plutôt confirmé l’hypothèse précédente sur la plume des théologiens. Ceci dit, j’ai quand même appris pas mal, et (incroyable !) Willard M. Swartley (c’est l’auteur) m’a fait un peu changer d’avis sur Paul, ce qui n’est pas une mince affaire.

    Maintenant on sort de l’exégèse ! On devait tous passer a « Jésus et le politique » de John H. Yoder, mais Kevin et moi avons négocié un arrangement (elle aussi s’est retrouvée dans le groupe des stagiaires sans s’en rendre compte): elle a une formation d’histoire de l’art et le nosebleed théologique sensible, et moi j’ai déjà (partiellement) lu le livre, assez pour savoir que je n’ai pas très envie de l’affronter en anglais. Alors on laisse les garçons se débattre avec Yoder et nous on lit « Jesus for President » de Shane Claiborne, qui en est un peu la version génération Y.

    On devrait en faire le bilan/analyse la semaine prochaine, et après ça le projet c'est de nous faire encore etudier ensemble un livre de transformation des conflits de John-Paul Lederach! Mais bon, vu qu'il nous a fallu 2 mois pour qu'on trouve un moment où on est tous au bureau en meme temps, j'avoue que je nous vois mal finir le programme...


  • Commentaires

    1
    Coco (l'unique)
    Mardi 14 Avril 2015 à 22:24

    J'ai mis un peu de temps avant de saisir le jeu de mot sur missing Peace... 

     

    N'empêche, ça à l'air super chouette! Vivement que tu nous rapporte tout ça par chez nous :). Je viens de finir Jésus et le Politique, et, si j'ose me permettre, c'est une tuerie.

    2
    papmam
    Mercredi 15 Avril 2015 à 12:23

    Tu m'as bien fait rire avec ton post sur les nosebleed théologique! J'imagine tout à fait! Le dernier m'intéresse: Lederach? c'est le Suisse qu'on apprécie tellement?

    3
    Papmam
    Mercredi 15 Avril 2015 à 14:11

    Lederach? Cà me dit quelque chose....yes (<cite class="_Rm">www.laederach.com) </cite>- Je savais pas qu'il écrivait des bouquins.... Bon c'est vrai il y a un "a" en plus....mais vérifie quand même s'il n'y a pas un chocolat caché quelque part...

     

    4
    Lundi 20 Avril 2015 à 08:08

    Haha ca se trouve ils sont freres:  un qui ecrit les bouquins sur la paix et l'autre qui le nourrit de chocolats maison :) Ca ferait une bonne equipe!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :