• Point info sur le café

    Voilà le point info que j'avais promis pour mardi :)

    Et c'est parti pour les secrets d'un bon café!

    Les caféiers (?) poussent vite (sur la photo ce sont des jeunes arbres), et il faut faire attention à les espacer quand on les plante et et à les éclaircir régulièrement. Sinon ça devient un tout gros buisson qui s'autoétouffe, les nuisibles prolifèrent, les arbres meurent au milieu du buisson et les quelques mauvais fruits qui poussent sont impossibles à cueillir: bref, c'est la misère.

    les arbres à café

    Point info sur le café

    Le café c'est comme le cacao, c'est un fruit à la base! Anne-Laure le savait sans doute déjà mais s'il y a eu un Youpi sur le café je l'ai loupé :) Mais celui-ci par contre il est pas top, il a plutôt un goût de petit pois. Autant lui préférer ses grains!

    les noyaux

    Il y a en général 2 ou 3 grains par fruit. Mais certains n'en ont qu'un seul et alors on le récupère pour en faire du café de luxe: étant la seule graine elle a absorbé toute la saveur au lieu de la partager, et le café qui en découle n'a rien à voir (me dit-on).

    Après la cueillette, un choix s'impose: il y a deux écoles pour ça. La stratégie n°1 c'est le "dry process", on fait sécher le fruit en entier, comme ça. Tout sèche, et on se défait plus facilement de l'écorce après. Avantage: c'est tranquille; inconvénient: le fruit fermente autour des graines et donne un goût amer.

    dry processLa stratégie n°2 c'est le "wet process". On défait les grains de l'écorce du fruit frais, et on laisse macérer les grains dans de juste assez d'eau pendant 8h avant de les faire sécher au soleil. Avantage: ça donne du meilleur café; inconvénient: c'est un travail de fourmi (endurante). Heureusement il commence à y avoir des machines pour ça.

    On en profite pour enlever les grains qui flottent: ça veut dire qu'ils ont été rongés par les "borers".

    Point info sur le café

    wet process

    Après le séchage on les trie de nouveau. Si les grains sont cassés, pas d'une jolie couleur, trop petits etc, on les enlèvera aussi. La qualité d'un café est mesurée au nombre de défauts par 300g de grains.

    Ensuite le café est torréfié, moulu, coulé et bu... mais là vous en savez autant que moi :) (mais plus pour très longtemps!)


  • Commentaires

    1
    Papmam
    Dimanche 26 Janvier 2014 à 09:47

    Bj Salomé, c'est vraiment interressant les descriptions que tu nous donnes, merci pour le temps que tu prends pour écrire sur ce blog. Tu écris vraiment bien. Bisous ! PapMam

     

    2
    Al
    Dimanche 26 Janvier 2014 à 20:20

    Merci pour toutes ses explications. Je n'ai pas souvenir d'un Youpi sur le café, je n'ai vu à quoi ressemblait un caféier que lors de mon voyage au Laos. Sais tu si c'est du Robsuta ou de l'Arabica qui est cultivé aux Phillipines? 

    3
    Jeudi 30 Janvier 2014 à 14:04

    @ Al: Ils cultivent les deux, mais comme l'Arabica est "le roi du café" et qu'il y a peu de pays où il peut pousser parce qu'il lui faut de l'ombre et de l'altitude, PeaceBuilder encourage ses cultivateurs à planter plutôt de l'arabica.

    @ PapMam: Merci pour le compliment :)

    4
    Greg
    Jeudi 13 Février 2014 à 08:34

    Je croyais que le fruit avait un gout sucré ?

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :